Inner Soul - Le forum dont vous êtes le héros

Le donateur n'a-t-il pas à remercier celui qui accepte ses dons ? Donner, n'est-ce pas un besoin ? Accepter, n'est-ce pas avoir pitié ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'homme, autodestructeur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louloute
Modo
avatar

Nombre de messages : 75
Localisation : Bordeaux
Emploi : Etudiante
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: L'homme, autodestructeur?   Lun 3 Avr - 22:56

L'homme est-il le seul animal à vouloir se détruire lui-même et son espèce avec lui?
Un exemple simple (vous allez reconnaître l'écologue en moi), nous produisons chaque jour des tonnes de déchêts et relargons des produits néfastes à notre environnement et à notre santé. En destabilisant notre écosystème nous tuons nos condisciples, nous provoquons notre déclin.
Pour illustrer mes propos, citons le cas de la stérilité masculine croissante. En 1955, la concentration de spermatozoïdes par millilitre était de 115 millions contre 55 millions/mL en 1995. N'est-ce pas une preuve suffisante?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silverdawn.skyblog.com
SpaceTomate
Touriste
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: L'homme, autodestructeur?   Mar 4 Avr - 1:00

Moi j'y vois surtout une preuve de la puissance de la Nature, qui se trouve capable par sa complexité de retrouver un point d'équilibre lorsque l'Homme la fait sortir de ses gonds, bon en l'occurence il s'agit de détruire l'Homme, mais bon, on peut pas tout avoir.

Sinon, pour ta première question, il me semble avoir entendu parler d'une espèce de fourmis en Amazonie qui était tellement féroce et vorace qu'elle détruisait tout sur son passage et ne laissait rien de vivant ... A tel point que cette espèce était nomade et ne se donnait jamais la peine de se construire un fourmilière. Comme quoi, l'homme n'est pas la seul être insensé, mais c'est malheureusement le seul qui soit arrivé à vaincre la Nature elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlienQueen
Modo
avatar

Masculin Nombre de messages : 192
Age : 39
Localisation : Entre deux portes
Emploi : Informaticien
Loisirs : Ciné, info, philo
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: L'homme, autodestructeur?   Mar 4 Avr - 6:00

Moi, je dirais pour Louloute, en disciple de Socrate (on se refait pas, encore lui), que "l'Homme ne fait jamais le mal volontairement".

Comprendre non pas :

si tu fais le mal c'est jamais volontaire, ce n'est pas de ta faute tu savais pas, pauv' chou

mais :

quand on fait le mal, c'est toujours parce que le malheur des uns fait le bonheur des autres, toujours parce que le mal fait à l'un est un plus grand bien que s'octoie l'autre

La question que pose donc ma chère Louloute devient alors :

L'Homme est-il la seule espèce à être si égoïste, si peu regardante de ses semblables et de sa mère Nature ?

Moi je dirais :

"Avant les armes, avant les guerres, la violence était là."

Ca, c'est pour les animaux, mais alors nous, avec nos armes et nos guerres... :X Mais je vois bien des espèces animales aussi cupides et égoïstes que nous, toutes celles où les individus sont en concurrence vitale en fait : en gros, ceux qui comme nous vivent en bande avec une hierarchie, non ?. Nous, à ces égoïsme et cupidité, n'avons fait qu'y rajouter l'imagination, le raffinement et la classe. Si je puis dire...

Et pour la Tomate de l'Espace :

1) Je ne vois ni intention ni but dans la Nature. Pire, je m'efforce de la penser ainsi. Mais ça n'a rien à voir...

2) L'Homme a vaincu la Nature ? Mouhaharf, je veux des preuves !!! Nous en sommes encore dépendants comme des enfants vagissant pour leur hochet, qui tirent la queue du chien parce qu'ils l'aiment et qui ne veulent pas passer à la bouillie mais préfèrent rester au lait maternel. Enfin, ça c'est ceux que je connais, tu as peut-être une expérience différente... Fais-nous en donc part !

Alors, j'ai été bien nihiliste, et cela ne me ressemble pas, je vais donc quand même m'efforcer de voir des points positifs dans notre espèce :

Dans une certaine mesure, nous avons su dématerialiser la violence : y'a encore du boulot, mais qui d'autre que nous nous prouve qu'il sait le faire ?

Nos rapports de pouvoir changent et très vite : à chaque progrès technique d'importance, notre organisation sociale change avec. Si l'on dit que le progrès technique est important c'est même justement QUAND il change nos rapports de pouvoir. Et si notre "progrès" détruit de plus en plus la Terre, il crée de moins en moins d'esclaves, alors j'y vois un espoir, car il y a une réelle prise de conscience quant à ce qu'il en est de la Terre. Un jour, on dira peut-être que c'était un accident de parcours si on s'y met tous ? On peut rêver...

AlienQueen - Et le réel prit le visage de nos tourments...

_________________
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homme, autodestructeur?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme, autodestructeur?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Le "salam" entre homme et femme
» L homme qui créa la vie artificiellement avec simplement de l' eau et de l' électricité .
» La dignité de l’homme exige qu’il porte la burqa.
» Homme de Palau, homme de Flores, et autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inner Soul - Le forum dont vous êtes le héros :: Discussion-
Sauter vers: